DANS LA FORÊT


La forêt est un temple qui m'a été compté depuis tout jeune. J'en entrevoyais déjà les subtilités angoissantes et mystérieuses dans Alice aux Pays des Merveilles de Walt Disney, tout comme dans Max et les Maximonstres de Maurice Sendak. Une bouche de silence et de démesure poétique qui était l'écrin d'un monde rugissant loin des fourmillements dont nous sommes auteurs.

La forêt est sources de monstruosités fascinantes, de légendes écrites et à écrire mais aussi de lieux qui, selon que l'on tourne la tête à gauche ou à droite, offrira un temple ordonné tout comme un bordel sans restrictions.
J'aime la forêt car j'y vois des tableaux de grands maitres, j'y ressens le froid, la peur et la grande inspiration. Mon approche ne se veut en rien naturaliste, mais bien picturale. La démesure, la perte de repères, le mal mais aussi le bien, sont autant de concepts qui s'affichent furtivement dans les bois et sous les canopées perdues. 

La forêt me racontera jusqu'à ma propre fin qu'elle aura toujours suffisamment d'imagination. Je resterai à jamais l'enfant rêveur des livres et des films qui m'y ont montré la voie entre les arbres.

Forêt d'automne dans la brume comme un tableau.
Forêt de Norvège sur l'ile de Senja en automne sous la lumière du soleil
Forêt de brume dans les montagnes
Forêt de Nouvelle-Zélande avec les fougères et les sequoias Redwood
Forêt la nuit dans l'Oregon avec un tronc d'arbre creux éclairée de l'intérieur par une lumière
Forêt brumeuse tôt le matin dans la montagne comme un fond sous marin
Forêt mystérieuse dans une montagne imaginaire
Une forêt à la brume verte en Ariège
Forêt de l'Oregon dans le coucher de soleil avec la côte pacifique
Forêt en contre jour avec la lumière du soleil dans l'arrière plan
Forêt rouge dans les Alpes sous la brume
Forêt rouge dans les Pyrénées
Forêt sous la brume du matin
Forêt glacée de Norvège avec boulots gelés
Forêt sombre de montagne
Forêt automnale de montagne aux couleurs jaunes
Using Format